Comment adopter le régime paléo cétogène pour maigrir ?

Pour perdre du poids, beaucoup de personnes hésitent entre un suivre un régime paléo ou un régime cétogène. Bien qu’ils soient différents sur de nombreux points, la combinaison des deux régimes peut s’avérer très efficace pour la perte de poids. Dans cet article, vous découvrirez ces deux types de régimes et comment les appliquer en synergie pour avoir l’effet escompté.

Le régime paléolithique : qu’est-ce qu’il faut connaitre ?

Encore appelé régime des hommes de caverne, ce type de régime prône une alimentation identique à celle des premiers hommes. Ces derniers se nourrissaient de viande, de poissons et de fruits issus de la chasse et de la cueillette. Vous pouvez apprendre ceci ici maintenant. Ainsi donc, des fanatiques de ce type de régime consomment des aliments d’origine animale et végétale riches en protéines.

Le régime cétogène : ce qu’il faut savoir

Ce type d’alimentation est basé à 60 % sur la consommation de matière grasse, à 30 % de protides et 10 % de glucide. Pour limiter la consommation de mauvais cholestérol, il est beaucoup plus recommandé de consommé les graisses végétales.

Perte de poids avec le régime paléo-cétogène

Il est la combinaison des régimes paléolithique et cétogène. Ce type de régime consiste à se nourrir d’aliments riches en lipides et en protéine et très faibles en glucide. Une personne régulièrement soumise à ce type de régime alimentaire perdra en peu de temps sa masse corporelle. En effet lorsque l’organisme est privé de glucide sur le long terme il se met à bruler les graisses qui sont ensuite reconverties en énergie et utiliser pour la réalisation de différentes fonctions métaboliques. Une réduction de glucide dans l’alimentation met l’organisme dans un état dit de cétose. Ainsi donc le régime palléal cétogène permet l’élimination des graisses de manière naturelle. Essentiellement basé sur la consommation réduite de glucose, c’est le régime le plus conseillé aux diabétiques de type 1 et 2, car il induit la réduction de sucres et d’insuline dans l’organisme.